Home | Contact | Disclaimer | Sitemap
Nicolas van Zeebroeck’s homepage

European Space Agency (ESA)

L'industrie Spatiale Mondiale, ses enjeux économiques et sociaux

Enjeux Mondiaux
Une industrie militaire et scientifique
Evolution de 1960 à 2000
Budgets spatiaux et PIB
L'Europe et l'espace
L'emploi spatial
L'Europe et ses programmes spatiaux

L'ELDO

Au début des années soixante, l’Europe s’aperçoit lentement de l’intérêt d’une collaboration. Mais sa mise en œuvre sera plus que laborieuse. En avril 1960, la Grande-Bretagne annule le programme de son engin stratégique et le propose le mois suivant Financement de l'ELDO en 1964 - Source: Commission Européenne 1971à l’Europe comme premier étage d’un lanceur civil de satellites. La décision de créer l’ELDO (European Launcher Development Organisation) remonte à cette époque et ne sera définitivement arrêtée qu’un an et demi plus tard. L’ELDO aura pour mission fondamentale de doter l’Europe de moyens autonomes en matière de lanceurs spatiaux à usage pacifique. Cependant, autonomie ne signifie pas pour l’Europe qu’elle aboutira à une capacité concurrentielle par rapport aux Etats-Unis et à l’URSS, mais simplement à la possibilité de développer en toute indépendance des programmes spatiaux scientifiques et d’application. La France et la Grande-Bretagne apportent, à titre gracieux, à l’ELDO les résultats des travaux déjà effectués. Le budget de l’ELDO est bloqué, en vertu d’une décision prise en 66, à 626 M$ pour l’ensemble de sa période d’existence, elle-même fixée à huit ans.

Financement de l'ELDO de 1961 à 1971 - Source: Commission Européenne 1971Dès le début de son activité, l’ELDO se heurtera de plus en plus à l’inquiétude de ses pays membres, la Grande-Bretagne en tête, aussi affolés par la croissance des coûts que par les retards accumulés par rapport aux vecteurs américains. Le résultat des huit années d’activité sera la mise au point des lanceurs EUROPA, mais l’ELDO ne dépassera jamais la fréquence de deux lancements par an durant les années soixante, et les rares lancements effectués seront marqués par de nombreux échecs. Ce n’est d’ailleurs qu’à la fin de 1968 qu’a lieu le premier lancement du vecteur complet EUROPA I. La réussite n’en sera pas complète mais néanmoins satisfaisante.

L'ESRO

Financement de l'ESRO de 1961 à 1971 - Source: Commission Européenne 1971L’ESRO, ou " European Space Research Organisation " est instituée en même temps que l’ELDO. Elle a pour mission d’assurer et de développer dans des buts exclusivement pacifiques la collaboration européenne dans le domaine de la recherche et de la technologie spatiale. La convention prévoyant une période d’activité de huit ans a été signée en 1962, mais entièrement ratifiée le 20 mars 1964. Le plafond des dépenses globales sera alors fixé à 306 M$ échelonnés sur les huit ans. L’ESRO comprend elle-même trois organes en plus de son siège central : l’ESTEC (European Space Research Technology Center), l’ESOC (European Space Operation Center) et l’ESRIN (European Space Research Institute).Effectifs de l'ESRO 194-1968 - Source: Commission Européenne 1971



Les activités de l’ESRO se subdivisent entre le lancement de fusées-sondes (200 environ sur 8 ans), l’exploitation de satellites construits par les industries européennes. Trois satellites scientifiques seront finalement lancés en 68, tous par la NASA (dont deux à titre gracieux). Entre 69 et 71, trois autres satellites scientifiques seront lancés.

 

L'ESA

Financement de l'ESA 1972-1998 - Source: ESAL’agence spatiale européenne (ESA) est le fruit du rassemblement de l’ELDO et de l’ESRO en 1972. Son apparition marque le début d’une véritable coopération européenne en matière spatiale. A sa création, l’ESA compte dix membres : la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique (tous membres de l’ELDO et de l’ESRO) ainsi que la Suède, le Danemark, la Suisse et l’Espagne (qui n’étaient membres que de l’ESRO). Très vite, l’ESA deviendra l’objectif majeur de ses pays membres, lesquels accorderont de moins en moins d’importance à leurs programmes nationaux. Concernant les programmes nationaux, on trouvera en annexe les détails des dépenses spatiales européennes par pays et par attribution (international/national). A titre illustratif, nous traçons ici un graphe reprenant le rapport Budget national / Budget spatial total de la France:

Budget spatial national sur total en France 1961-1998 - Source: données EuroConsult

 

© 2004-2006 Nicolas van Zeebroeck